Sunday, November 23

Back to our Roots – Louise Pellerin à/in Montréal – Retour à nos racines

Rehearsing Christmas Carols is nothing difficult at all… unless you want to make them more interesting and while working 12 hour days at your “day job”…

Not much time to go considering. Trying to cram into a few days what should be months worth of exploring ornamentations and variations to make repeating simple traditional melodies something people want to hear over and over again, without falling into the traps of just adding trills or modulating a tone like in waiting-room music.

But this is a marvellous opportunity and I know this return to stage will be a really happy event!

xmasConcertPoster

Travailler les cantiques de Noël n’a vraiment rien de difficile… à moins qu’on cherche à les rendre plus intéressants tout en faisant des jours de 12 heures à l’ouvrage …

Ça vient vite, tout considéré. Esseyons d’entasser dans quelques jours des mois d’exploration en ornementations et variations afin qu’entendre maintes reprises de simples mélodies traditionnelles soit agréable, sans tomber dans le piège des trilles et modulations par ton qu’on entend dans les salles d’attente.

Mais c’est une occasion merveilleuse et je sais que retourner sur scène sera un événement joyeux!
Inspiring vacation in Montréal!
Last week, Louise Pellerin (internationally renowned oboe soloist and chamber musician) came to Montréal to participate as jurist at le Concours de l'OSM (Montréal Symphony Orchestra Competition). The two major music schools there, Conservatoire de Musique de Montréal and McGill University's Schulich School of Music, did the very wise thing of inviting her to do masterclasses for their oboe students.

Louise also got Marigaux to exhibit their instruments in both locations - they got a very warm welcome and results exceeded anyone’s expectations! Of course, I could not pass up the opportunity to weasel-my-way there to all events!


trioBJ
Masterclass Conservatoire de Montréal:
Robin Tropper, Louise Pellerin,
Lise Beauchamp

Vacance inspirante à Montréal!
La semaine dernière, Louise Pellerin (hautboïste-soliste et chambriste renommée mondialement) est venue à Montréal pour agir sur le jury du Concours de l’OSM. Les deux écoles de musique principales de Montréal, le Conservatoire de Musique de Montréal et l’École de Musique Schulich de l’Université McGill, ont montré la grande sagesse de l’inviter à donner des classes des maîtres, pour leurs étudiants en hautbois.

Louise a apporté la maison Marigaux pour montrer ses instruments et permettre à tous les visiteurs de les essayer – ils ont reçu un chaleureux accueil à Montréal dont les résultats ont dépassé les attentes de tous! Bien sûr, je ne pouvais pas m’empêcher d’aller écorniffler tous les événements!
This is the first time Marigaux came to Canada. It was well worth the effort: for Montrealers to try Marigaux was a rare opportunity and the instrument received a very warm welcome, impressing students and professionals alike. In fact, at least two professionals gladly converted to Marigaux.

The way I see it, this is a great way to open the doors to a variety of makers rather than blindly following dogmatic standards. This should let oboists feel more free to choose what best serves their goals!

Marig901InCase 

C’est la première fois que Marigaux vient au Canada. L’effort en a bien vallu la peine: occasion rare pour les montréalais d’essayer Marigaux, qui a reçu un accueil très chaleureux, impressionnant les étudiants comme les professionnels. En fait, deux professionnels se sont convertis à Marigaux.

La manière que je vois ça, c'est la porte qui s'ouvre à une variété des fabricants, au lieu de suivre ‘a l’aveuglette des normes dogmatiques. Ainsi, les artistes peuvent se sentir plus à l'aise de choisir l'instrument qui voit à leurs buts!
Louise Pellerin's masterclasses were simply wonderful! The students from both schools clearly made good use of her time with them and their performance before and after her coaching showed clear benefit from the experience. Les classes des maîtres de Louise Pellerin étaient simplement formidables! Les étudiants des deux institutions ont clairement fait bon usage de son temps et leur jeu et avant ses instructions ont clairement montré le bénéfice de son expérience.
Her ebullient and authentically kind and pleasant personality immediately puts people at ease and really opens their artistic expression with their oboes. As I listened to her and saw her effects on students, I felt her instruction touched more than stylistic aspects of the pieces performed; I felt she elucidated the very way we approach rehearsal and even our relationship with music itself. Son rayonnement, sa gentillesse et sa personalité plaisante frappent par leur autenticité, mettant ses interlocuteurs immédiatement à l’aise et ouvrant les portes à l’expression artistique par le hautbois. En l’écoutant et voyant son effet sur les étudiants, j’ai senti que son instruction toucha plus que le style dans l’interprétation des pièces jouées; j’ai trouvé qu’elle élucida la manière qu’on approche la répétition et même notre relation avec la musique elle-même.
It would be very tempting here to list some of the key points she emphasized, but it’s really not the same without context. In our generation, it has become the habit to search the internet for “how-to’s” in the hopes of becoming a master at something. This does work (to some extent only) for computer development and technical skills, but it sure does not work for the arts: playing the oboe especially, requires human contact with someone how has the experience to touch what you need to improve and develop. La tentation est forte pour élaborer les points saillants de ce qu’elle enseigna, mais ce n’est vraiment pas pareil hors contexte. Notre génération est accoutumée à chercher les réponses-rapides sur Internet, espérant maîtriser une discipline. Jusqu’à un certain point, celà fonctionne assez bien pour le développment informatique et autres habiletés techniques, mais ça ne marche vraiment pas pour les arts: jouer le hautbois, surtout, a besoin du contact humain avec quelqu’un avec l’expérience à savoir toucher ce qu’il vous faut pour avancer.
With something as intimate as the oboe, videos or lists of pointers just won’t cut it. Even for a seasoned player like myself, seeing a master like Louise Pellerin in person just does that much more than any amount of reflection on CD performances. So I really recommend people to go take classes with her, for example at the Orford Arts Center.

 

logo-cao
Masterclass 2014

Avec de quoi d’aussi intime que le hautbois, les vidéos et listes de conseils n’aboutiront à pas grand chose. Même pour un vieil habitué comme moi, voir un maître comme Louise Pellerin en personne fait bien plus que toute la méditation possible sur les CD. Alors je recommende vraiment d’aller prendre des cours avec elle, par exemple au Centre d’Arts à Orford.
Personal corroboration:
Although I did not persevere to their professional levels, I am grateful for having learned oboe at the Conservatoire de Musique de Montréal with Bernard jean. Looking back on the experience, and absolutely no "lip-service" or fake-flattery here, this was quite a privilege: 4 years in a heavenly setting. Heavenly in 2 ways: a historical setting that cannot fail to inspire artistic excellence and also a social setting where everyone lives and breathes the pursuit of musical artistry.


oldConservatoireMontreal
Confirmation personnelle:
Bien que je n’aie pas persévéré dans une profession musicale, je suis reconaissant d’avoir aussi étudié le hautbois au Conservatoire de Musique Montréal sous Bernard Jean. En rétrospection, et sans aucune fausse flatterie, c’était tout un privilège: 4 ans dans un contexte paradisiaque… un lieu historique qui ne peut faire autre chose que d’inspirer à l’excellence musical et un contexte social où chacun vit et respire la quête artistique.
Bernard Jean also taught Louise Pellerin and my first oboe teacher (after high-school), Lise Beauchamp, who now succeeded him as principle oboe of the Orchestre Métropolitain as well as teacher at the Conservatoire in Montreal. After her own studies at the Conservatoire, Lise went on to complete her musical training at the Julliard School of Music! She now brings the best of both American and European aesthetics home to Montréal. So many years ago, Bernard instructed me to get lessons with Lise in preparation for my audition for the Conservatoire: in only a few months, she clearly did quite well. Now, by the masterclass performance of her next-generation students at the Conservatoire, it is clear that she is passing Bernard's legacy along with her own impressive experience.

bernardJean
Bernard Jean
My main oboe teacher.
Mon principal prof. de hautbois.

Bernard Jean a aussi formé Louise Pellerin et mon premier prof. de hautbois., Lise Beauchamp, qui l’a succédé comme hautbois principal de l’Orchestre Métropolitain ainsi qu’en tant que prof. au Conservatoire de Montréal. Après Montréal, Lise a complété sa formation à l’école de Julliard à New-York! Elle rapporte maintenant à Montréal le meilleur des deux esthétiques (européennes et américaines). Il y a tant d’années, Bernard m’avait dit de prendre des cours avec Lise en préparation pour mon audition au Conservatoire: en quelques mois seulement, elle a clairement très bien fait. Maintenant par le jeu de ses étudiants au Conservatoire, il est clair qu’elle passe le flambeau de Bernard tout en ajoutant la sagesse de sa propre expérience impressionnante.
Trust in the system and persevere in your quest:
I left the Conservatoire and went to McGill University (where I also had fantastic experiences and amazing teachers) but this had nothing to do with Bernard and everything to do with being a nervous wreck at the time. When I started playing oboe again, after 10 years of nearly total absence from it during engineering school, I finally began to understand the sense of what Bernard had taught, both by instruction and by example, and also just by his behaviour around me and everyone in our entourage.
stairwellToRehearsalHall Ayez confiance dans le système et persévérez dans votre quête:
Lorsque j’ai quitté le Conservatoire pour aller à l’université McGill (où j’ai aussi vécu de merveilleuses expériences avec des professeurs formidables) mais ça n’avait rien à faire avec Bernard et tout à voir au fait que j’étais un paquet de nerfs à l’époque. Quand j’ai repris le hautbois, après un hiatus de 10 ans pendant mes études en ingénierie, j’ai enfin commencé à comprendre ce qu’il m’avait enseigné verbalement et par exemple et même par son comportement autour de moi et tout le monde.
His entire personal presence taught more than the oboe or even music, but also about how life and and being end-up showing in musical performance. It took me 20 years to appreciate what Bernard passed on… I hope I’m doing him justice now. Je suis maintenant capable de comprendre ses leçons, qui outrepassent le hautbois et même la musique, mais incluent un optique de vie qui se manifeste finalement dans la musique. Ça m’a pris 20 ans apprécier ce que Bernard m’a transmis.
Witnessing Louise Pellerin in both masterclasses, I immediately saw the living aesthetics of our common teacher, Bernard Jean, as well as the energetic refinement of her subsequent teacher, Heinz Holliger, wrapped with a humanistic understanding which is all her own. There was quite a lot of artistic maturity in the rehearsal techniques she passed on and the expectations she held at both the Conservatoire and McGill University; maturity that cannot fail to move those very fortunate students greatly on their journey to a life blessed with the oboe! Voyant Louise Pellerin dans les deux Masterclass, j’ai immédiatement vu l’esthétique vivante de notre prof. commun, Bernard Jean, ainsi que le raffinement de son prof. subséquent, Heinz Holliger, le tout enrobé d’un sens humaniste qui est propre à Louise. Il y avait là considérablement de maturité autant dans les techniques de répétition qu’elle enseignait, que dans ses attentes au Conservatoire et l’université McGill; maturité qui qui ne peut manquer à émouvoir ces chanceux étudiants dans leur cheminement merveilleux avec le hautbois.